LE DEVOIR DE REMPLIR SA VIE

Bien le bonjour à toi. Aujourd’hui j’avais envie de te dire un truc. De parler avec toi d’un constat, d’un réflexion, d’un truc qui me turlupine depuis un moment.

Je vais pas te raconter ma-vie-mes-traumatismes-mes-joies-mes-peines-mon-historique-google-que-j’ai-mangé-des-carottes, mais j’ai eu pas mal de temps pour réfléchir ces derniers temps. Au sens de la vie tout ça.

Il s’est avéré que je me suis retrouvée avec beaucoup de temps devant moi, genre six mois. En fait, j’ai un peu fait craquer son slip à mon corps, il était en sale état, et j’ai raté mon diplôme, alors j’avais six mois à attendre pour le repasser. Attendre. Je sais. Je te vois venir. Je te vois. « Attendre, oh la fainéante, trouves toi un job« . Eh ben oui, c’est là ou je veux en venir.

On va considérer que j’avais une bonne excuse, ne revenons pas la dessus, mais j’avais six mois pour me retaper, mener deux petits projets sympatoches et trouver un nouveau sujet de diplôme. Large quoi. Et puis finalement aucun des deux petits projets n’a abouti. Concrètement, je n’ai donc RIEN fait pendant six mois. Hormis trouver un sujet de diplôme & le démarrer tranquilou.

Mais, ne rien faire, donc on est d’accord que le sens du mot veut bien dire que je suis donc restée à végéter dans mon lit. Ahah. Tu vois hein, je n’ai donc pas rien fait. Je n’ai donc rien fait de VALORISABLE. Nuance. Mais, valorisable, pour qui, par qui ?

C’est là que je fais appel à toi. Moi je me suis beaucoup dit ça aussi, que si on me demande ce que j’ai fait pendant ces six mois, bah, j’aurai rien à dire. A un futur employeur, ou même à n’importe qui en fait. N’importe qui se dira que je ne suis qu’une personne sans motivation qui vit sur le dos de ses parents sans scrupule. Ah le jugement de valeurs, une des réjouissances de ce monde. Il faut rentabiliser sa vie.

Mais une valeur, qu’est-ce que c’est ? Est-ce que ça ne dépend pas d’un point de vue ? Tu vois où je veux en venir ? Au final la valeur accordée à telle ou telle chose c’est pas vraiment objectif tu vois, ça dépend de plein de chose. Une société accordera de la valeur au travail, une autre à l’épanouissement spirituel, une autre à la richesse.. bref des milliers de choses dépendent de point de vue de ce qui est important ou non à avoir/faire dans sa vie, et on peut voir des milliers de différences à tout un tas d’échelle communautaires différentes.

Mais en fait. J’avais besoin psychologiquement et physiquement de prendre du temps pour moi. Une faible que je suis. Oui je sais, y’a des tas de gens qui ont leur diplôme, qui vivent leur vie difficile sans pleurer, sans poser de problèmes, qui font et qui serrent les dents. Y’a pas de raisons que j’y arrive pas. Ou alors je suis faible. Ou j’en ai pas vraiment envie. Autre jugement.

La différence sur le comment gérer sa vie, ses émotions, ses peurs, frustrations. Si tu n’y arrives pas, tu es un faible, un nul. Ah. Alors oui, soit. En vrai, est-ce que tu trouves ça vraiment bien, genre est-ce que tu penses qu’avec ce raisonnement on peut rendre une société meilleure ? Genre vraiment. Je sais pas moi, je me demande.

Pour en revenir à ces six mois, j’ai pu prendre du recul sur ma future profession, alors que j’ai toujours eu le nez dedans sans me poser de questions, à accepter et prendre pour argent comptant tout ce qu’on me disait. Et quand tu prends du recul, tu peux te poser des questions. Te demander ce qui est vraiment important. Quelles valeurs sont réellement importantes pour toi.

Et puis j’ai pu faire tout un tas de trucs probablement futiles et inutiles, du genre lire des bouquins, faire de la peinture, de l’aquarelle, du tricot, réfléchir au sens de la vie et comment être heureux. Comment être une meilleure personne, comment rendre les gens autour de soi heureux. Du coup, moi j’en suis ressortie vachement grandie, ça fait probablement partie des moments de ma vie où je me suis sentie le plus grandie, où j’ai le sentiment d’avoir appris tellement de chose.

Mais tout ça, ça n’a aucune valeur. Pas de place pour l’oisiveté. Si tu ne travailles pas, tu n’es pas rentable. Tu n’es pas rentable parce que potentiellement tu ne peux pas rapporter d’argent. Je dis ça je dis rien. Ça a l’air sympa comme société dans laquelle vivre où y’a ce mode de pensée. Il faut que tu fasses 500 mille trucs, que tu voyages + que tu travailles + que tu te cultives +…

Ah. On y vit.

Mais toi, tu y gagnes quoi ? Loin de moi l’individualisme, mais est-ce que tu es heureux comme ça ? Est-ce que tu voyages pour les autres, pour dire que tu as voyagé ou alors tu cours après une reconnaissance ? En vrai la réponse elle vient pas toujours tout de suite. Mais peut-être que si on se demandait pourquoi on fait toutes ces choses, on se rendrait compte que tout ça ne nous rend pas forcément heureux. Peut-être, je sais pas. Et que quand on est frustré, on est rarement apaisé et compatissant avec les autres. Oui, c’est un raccourcis rapide de ce que j’ai pu lire dans des trucs inutiles pendant que je faisais rien.

Maintenant j’aimerais quoi toi aussi tu me dises si tu t’es déjà posé ces questions. Et puis si tu es heureux. J’ai probablement été floue, imprécise, mais je voulais partager ça comme je pouvais. J’ai probablement oublié tellement de trucs. Et puis en fait j’aimerais qu’on discute de tout ça, alors raconte moi.

Et si tu es curieux, je te laisse avec quelques bouquins que j’ai tout particulièrement aimé parce qu’ils m’ont aidé à me poser toutes ces questions, à remettre en question tout et n’importe quoi.

Voila, je te fais des bisous compatissant en attendant la prochaine fois où tu passeras dans le coin.

Maud

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s