J’AI LU : SILO (1,2 et 3) (et c’était vachement bien)

Salut à toi ! Je reviens pour te parler de livre, et pour te la faire court : de ma première expérience Science Fiction. Avant ce livre, je ne m’étais jamais vraiment penché sur la littérature Sci-fi, pas que j’étais remplie de préjugés, mais par « flemme » de plonger dans des univers qui demandent qu’on soit à 100% dedans pour suivre. Et puis, je suis tombée sur la chaine Youtube de La brigade du livre (soit dit en passant, une chaine supermégacool), et un jour, Silo est apparu. Bizarrement, je me suis dit « il me faut ce bouquin, ça a l’air super cool ». Et après l’enfer du mémoire, j’ai décidé de lire autre chose que des théories sur la patrimonialisation (essaie de dire ce mot très vite, à haute voix, plusieurs fois, tu comprendras l’enfer du mémoire…), et je me suis lancée. Sois tranquille, il n’y a pas de spoiler pour le tome 1, par contre si tu n’as pas lu le premier je te conseilles de ne pas lire ce que je vais pouvoir raconter sur le tome 2 et 3, histoire de profiter du premier livre à fond. Voili voilou.

silo

TOME 1 : ACCROCHES TOI POUR DÉCOLLER

<<

Dans un futur postapocalyptique indéterminé, quelques milliers de survivants ont établi une société dans un silo souterrain de 144 étages. Les règles de vie sont strictes. Pour avoir le droit de faire un enfant, les couples doivent s’inscrire à une loterie. Mais les tickets de naissance des uns ne sont redistribués qu’en fonction de la mort des autres. Les citoyens qui enfreignent la loi sont envoyés en dehors du silo pour y trouver la mort au contact d’un air toxique. Ces condamnés doivent, avant de mourir, nettoyer à l’aide d’un chiffon de laine les capteurs qui retransmettent des images de mauvaise qualité du monde extérieur sur un grand écran, à l’intérieur du silo. Ces images rappellent aux survivants que ce monde est assassin. Mais certains commencent à penser que les dirigeants de cette société enfouie mentent sur ce qui se passe réellement dehors et doutent des raisons qui ont conduit ce monde à la ruine.

>>

Alors là. J’ai rarement eu des moments de lectures « éprouvants » dans ma vie, mais je peux te dire que j’ai failli abandonner lâchement. Les 200 premières pages (sur 700 au total), t’as un peu envie de jeter ce livre aux oubliettes, et de faire quelques choses de plus productif de ta vie. MAIS EN FAIT.

Parce que je déteste laisser un livre semi entamé, j’ai décidé de m’accrocher, me disant qu’il fallait que je me mette dedans, que l’histoire allait ENFIN démarrer. Eh ben, j’ai bien fait. Au début, on te dépeint donc l’univers du Silo, dans lequel le reste de l’humanité vit, une société qui apparaît alors assez caricaturale. Les riches en haut, près de la surface, près de l’écran qui montre l’extérieur, et en bas les pauvres, les ouvriers et les machines. Les personnages sont décrits de manière caricaturale encore une fois, mais selon moi, tout ça est fait exprès pour montrer à quel point cette société est une société totalitaire, ou chacun  a son rôle et le comportement stéréotypé qui lui correspond, et SURTOUT personne ne fait un pas de travers. Du coup, concrètement, tu te demandes ce qui t’as bien pris de lire ce livre. Ok les gens vivent dans un immense silo sous terre, d’une centaine d’étage, ils ne peuvent pas sortir sinon ils meurent. OK soit. Jusqu’à ce que.

Et d’un coup, ça se lance enfin (je te dis, faut aller au delà des 200 premières pages). Tout le début qui paraissait sans intérêt, où on te décrit le silo, comment les gens vivent etc, EH BIEN LES ETOILES S’ALIGNENT. Tout prend enfin du sens. Et ça devient super cool. Le rythme va vraiment crescendo, et je t’assure que les 100 dernières pages j’étais en haleine, et je ne pouvais en aucun cas m’arrêter de lire.

MON BILAN :

Alors honnêtement, en terme de science fiction, je ne saurais te dire si c’est un livre excellent ou une crotte totale. Mais moi, j’ai adoré. Le fait que touuuut ce qui paraissait insignifiant prend un sens au fur et à mesure, et que ça se termine en mode : MON DIEU DONNEZ MOI LA SUITE, eh bien, pour moi c’est ce qui fait qu’un bouquin est vachement cool. Ce pourquoi j’ai acheté le deuxième volume.

●●●●●


SPOILEEEER


TOME 2 ET 3 : DE MOUI MOUI À OH OUI

Histoire de pas te faire un article de 3 milliards de mots, je vais te parler des deux tomes en même temps. Si tu es un petit curieux et que tu aimes les spoils, t’inquiètes je n’en dirai pas plus que ce que disent les quatrième de couvertures. 😉

 

Silo Origines, Tome 2

<<

2049.Le député Donald Green, sollicité par le sénateur Thurman, travaille à la conception de ce qu’il croit être en passe de devenir un immense abri anti-nucléaire, haut comme un gratte-ciel, mais enterré. 2052, comté de Fulton, Géorgie. Le jour de l’inauguration de ce complexe architectural, un escadron de bombardiers survole la foule. Un roulement de tonnerre, une lumière aveuglante, des nuages en forme de champignon, les sirènes d’alerte au bombardement se déclenchent. Dans la panique générale, Donald est contraint à entrer dans un silo sans avoir réussi à retrouver sa femme, Helen. 2110. Troy se réveille difficilement de son sommeil cryogénique. Il doit prendre son poste à la tête de tous les silos. Mais qui est-il ? Et pourquoi l’oblige-t-on à avaler ces pilules censées provoquer l’amnésie ?

>>

MON AVIS :

Alors celui là, pour moi c’est le moins bien. Je t’avoue que je m’attendais à mieux, à ce qu’on t’explique tout dans les moindres détails, mais je suis pas sure d’avoir tout saisi sur le fonctionnement de ces fameux silos. Disons que ça se laisse lire quoi, mais pour moi il y a trop de longueurs qui n’apportent rien ou pas grand chose à l’histoire. Mais ça se rattrape à la fin, où encore une fois, tu veux connaitre la suite.

●●●○○


Silo Générations, Tome 3

<<

A la suite d’un soulèvement, les habitants du silo 18 sont face à une nouvelle donne. Certains embrassent le changement, d’autres appréhendent l’inconnu. Personne n’est maître de son destin. Le silo est toujours sous la menace de ceux qui veulent le détruire. Et Juliette sait qu’elle doit les arrêter. La bataille pour le silo a été gagnée. La guerre pour l’humanité ne fait que commencer.

>>

MON AVIS :

Là, le niveau remonte quand même. Maintenant qu’on connait enfin le pourquoi du comment, on revient aux personnages et à l’époque de la fin du tome 1, avec des personnages du tome 2. Et le truc cool, c’est que on reprend là où on s’est arrêté à la tome 1, tu sais, où j’étais en mode : OH MON DIEU. Pour moi, il est un peu moins bien que le tome 1, parce qu’il y a moins cet effet crescendo de l’intrigue, tu peux éventuellement savoir où l’histoire voir et comment ça peut se finir (alors que pour le numéro un, pas du tout pour moi). Mais, il est quand même très bien !

●●●●○


MON AVIS FINAL

●●●●○


Alors, alors alors. Clairement, j’ai beaucoup aimé. Ce qui est cool, c’est que ça pose plein de questions sur le rapport à la démocratie, et surtout sur le pouvoir d’une population qui se rend compte que l’ordre dans lequel elle vit est contre-nature. Privé de liberté, règne de la peur, limiter les communications, effacer les traces de ce qui peut amener à réfléchir, à se poser des questions et à remettre en questions le modèle sociétal. BREF L’ENFER. Je ne sais pas trop si c’est innovant, mais me concernant j’ai trouvé ça vachement cool, avec des résonances actuelles et concrètes. Donc voilà, je ne peux que te le conseiller ! A moins que tu l’ais lu et trouvé nul ? Racontes moi, qu’on en discute et tout et tout !

Allez, à très vite !

Publicités

3 réflexions sur “J’AI LU : SILO (1,2 et 3) (et c’était vachement bien)

  1. Belle chronique ! Je crois maintenant qu’il faut que je lise Silo même si je sais pleiiins de choses, il le faut ! 😀 (car la s-f pour moi aussi ça sera une première) et c’est une saga donc c’est encore plus parfait ! Merci ! 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s